Archive | BENABDELMALEK RAMADANE

26 juillet 2012 ~ 0 Commentaire

El-Hogra et abus de pouvoir d’un directeur de CEM..!

UNE ENSEIGNANTE AU CEM DE BENABDELMALEK RAMDANE DENONCE

Dans une lettre adressée au directeur de l’éducation de la wilaya de Mostaganem dont nous détenons une copie, la prof de maths au CEM nouveau de Benabdelmalek Ramdane, Mme Hamou Maamar Fatiha, dénonce l’acharnement du directeur du CEM sur sa personne et l’accuse d’abus de pouvoir.

 

En effet, Mme Hamou Maamar Fatiha sollicite l’intervention du directeur de l’éducation de la wilaya de Mostaganem pour mettre un terme à la série de sanctions dont elle est victime. La plaignante déclare avoir fait l’objet d’une sanction du 1er degré, infligée suite à un rapport du directeur du CEM qu’elle considère comme abusif. Mme Hamou Maamar a, en effet, reçu le 24/07/2012 la décision de la sanction du 1er degré (blâme) émanant de la direction de l’éducation et signée le 11/03/2012. C’est-à-dire 4 mois après. Ce qui laisse à penser, selon elle, à des intentions malhonnêtes du directeur du CEM. La prof de maths déclare qu’elle ne méritait pas de telles sanctions du fait de ses 24 ans au service de l’enseignement et tous les collègues, les travailleurs et les anciens directeurs peuvent témoigner de sa bonne conduite, a-t-elle affirmé.    Cependant, le blâme a été infligé instantanément sans aucun avertissement, ce qui est contraire à l’article 163 du code du travail. En outre, elle n’a pas été informée dans les 8 jours qui suivent la signature de la sanction conformément à l’article 172 du même code. Mme Hamou Maamar accuse, par ailleurs, le directeur d’avoir bafoué, aussi, l’article 52  du code du travail en usant exagérément des pouvoirs qui lui sont attribués. La plaignante se dit victime d’humiliation de la part de ce supérieur qui entretient avec elle des rapports tendus. D’autre part, le directeur, selon la plaignante, cumule deux fonctions à la fois ; directeur et surveillant général. Cette double fonction a permis, selon elle, au directeur de procéder, injustement, à une retenue sur salaire le 16/05/2012 pour motif d’absence d’une classe d’examen alors qu’elle était présente et la feuille de présence peut en témoigner. « Malgré ma ponctualité, dit Mme Hamou Maamar, le directeur continue de me mettre les bâtons dans les roues pour que je craque. ». Le journal « Réflexion » a essayé de contacter le directeur incriminé, mais nos démarches se sont avérées vaines pour cause de vacances scolaires.

 

Said

Lire la suite

l'optimiste |
gueulard |
Blog de l'information quoti... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de Brahim Rozzi
| robedesoire
| vision du monde d un tier m...