Archive | ENTRE NOUS

29 décembre 2012 ~ 0 Commentaire

Ce jeune de Nekmaria qui Mostagan-aime

l est un jeune collégien, les 13 à 14 ans. Il est en vacance à Mostaganem grâce à la DJS qui a lancé un programme récréatif diversifié au profit de nos chérubins en vacances scolaires d’hiver. Venant de l’autre bout de la wilaya sur les hauteurs de Nekmaria, il bénéficie d’un programme de camp d’hiver intitulé « Session du savoir » à Mostaganem, destiné à 200 adolescents, âgés entre 13 et 16 ans. Ces élèves des cycles d’enseignement moyen et secondaire de différentes communes de la wilaya, jouissent d’un séjour de camping à la belle plage de « Ouréah ». Certes, comme tous les autres jeunes qui profitent de ce programme récréatif enrichi de visites aux sites archéologiques, historiques et touristiques, des entreprises industrielles et autres infrastructures juvéniles dont recèle la wilaya, il trouve son compte. Mais à la différence de plusieurs enfants de la ville et d’adultes surtout, notre petit de Nekmaria est fier d’épurer les rues de notre Mostaganem quand bien même il n’est que de passage ; lui qui est interrogé sur son sentiment à l’effet de prendre part au volontariat de propreté que chapeaute l’assemblée populaire, répond en ces mots à son citadin d’interlocuteur. « Je viens de Nekmaria et ça ne me dérange aucunement de ramasser les saletés que vous jetez dans les rues de votre belle ville que vous salissez ». Et la phrase n’est ni celle de l’auteur, ni une affabulation ! Fin de la chronique. Direction at home, et passage oblige par la place de la mairie. Une scène : des bacs d’ordures, sauf votre respect, sont déracinés. Le bus arrive. Le chauffeur qui jette à travers le carreau les épluchures de banane. La dame à la djellaba accompagnée de ses chérubins, qui range des effets dans un autre panier avant de se débarrasser, à la descente, de son sac en plastique dans la nature, au gré du vent. Le grand perron de la nouvelle imposante gare routière de la ville n’est pas muni de bacs à poubelles. Commençons par là. Peut-être que ça fera de la citoyenneté citadine un exemple comme le petit de Nekmaria.

Ilies Benabdeslam
Samedi 29 Décembre 2012
la source
http://www.reflexiondz.net/Ce-jeune-de-Nekmaria-qui-Mostagan-aime_a21341.html

Lire la suite

l'optimiste |
gueulard |
Blog de l'information quoti... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de Brahim Rozzi
| robedesoire
| vision du monde d un tier m...