Archive | CARNET DU JEUDI

16 mai 2013 ~ Commentaires fermés

Le choix réside entre la réussite de l’Etat et les promesses du pouvoir

En ce moment, la plus grande nécessité économique, c’est d’avoir des règles d’éthiques plus séverès, des règles renforcées par des lois inflexibles et soutenues par de veritables hommes

 

L’administration communale appelée communément  Assemblée Populaire Communale (APC) ou trivialement  la «  mairie » ,détient de très lourdes responsabilités envers les « citoyens » pour être plus civilisée via la gestion et la lucidité ainsi que l’imagination bienfaisante  en matière de  :
* l’amélioration des services publics.
* l’amélioration du cadre de vie  des « citoyens ».
*réalisation d’un programme  de développement intégré  local.
Le champ de responsabilité de l’entité  est bien entendu   ordonné et cantonné  dans  son statut ( code communal)  qui  caparaçonne   des domaines bien qu’insuffisants telle la déconcentration c’est-à-dire que le pouvoir  a augmenté sinon exagéré les pouvoirs des fonctionnaires( S-G) nommés par l’autorité  centrale mais qui exerçant leur fonction plus près des collectivités locales,  croyant  souvent mieux à même de comprendre leurs desiderata et leurs besoins , toutes les missions  et attributions sectorielles sont confiées au niveau local aux représentants de l’Etat  ; alors que la décentralisation laisse entendre que les collectivités locales disposent de pouvoirs et d’attributions qui leurs sont imparties par la loi et  veut qu’ on augmente et qu’on renforce plus les pouvoirs des autorités locales élues  ,elles mêmes est une chose dont on ne parle que le moins souvent et on néglige le plus souvent ; mais les domaines les plus importants et même stratégiques à savoir le transport, la santé, l’habitat ,le travail, l’hygiène, l’éducation, la culture, les loisirs, l’environnement, la régulation ,le développement économique social et moral…. Il y a aussi la gestion de proximité, l’information locale, la préservation du patrimoine local, le développement humain, la bonne gouvernance. La finalité de ses missions est  le bien être du citoyen quand il s’agit de droit ; de peuple quand il s’agit de pouvoir, de « Ghachi » quand il s’agit d’affaire et de gâchis quant il s’agit  d’immoralité, de prévarication ? .Le peuple et « El Ghachi »  doivent en principe situation oblige ,  se manifester davantage en qualité d’ agent  social actif ( citoyen) et non subir les aléas par sa passivité et son apathie .Le système  où les règles d’ ensemble ne confèrent point aux communes ou plutôt APC( confusion entre le pouvoir et l’Etat) une indépendance ou plutôt une marge  qui puisse briser la plupart des liens qui les rattachent à l’ Etat , tant que l’Etat donne  et le pouvoir  ordonne et personne ne contrôle ,le peuple a tendance en général d’aller vers le pouvoir et la société va vers l’Etat. L’obéissance au chef  supprime toute compétence , tandis que l’obéissance aux lois restitue la virtuosité    mais  voilà avec un système autiste, on ne sortira jamais de l’auberge espagnole  sinon  par une insurrection citoyenne ,une rébellion civique ou une révolution populaire pour que le  changement  ne prenne plus le chemin des réformettes qui ne  signifient pas trop grands choses chez nous et pour nous .Car , Il faut  bien signifier que  les béni -oui-oui ont désocialisé la compétence ,le savoir faire et la virtuosité pour céder  la place à l’incompétence et tous les ingrédients qui vont avec ,  la culture de l’avoir, avant  la culture du  savoir.

Lire la suite

l'optimiste |
gueulard |
Blog de l'information quoti... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de Brahim Rozzi
| robedesoire
| vision du monde d un tier m...